Vitamine E

Qu’est-ce que c’est ?
La vitamine E est une vitamine liposoluble, stockée dans les muscles et le tissu adipeux, qui regroupe deux familles de quatre composés : quatre formes de tocophérols (alpha, bêta, gamma, delta) et quatre formes de tocotriénols (alpha, bêta, gamma, delta). La forme la plus connue et la plus active dans l’organisme est l’alpha-tocophérol. Elle est utilisée sous forme naturelle ou synthétique, la forme naturelle possédant, selon les études, une meilleure biodisponibilité et étant mieux absorbée par l’organisme. Dans les suppléments ou les aliments enrichis, les différents noms utilisés pour désigner cette forme naturelle peuvent être indifféremment : d-alpha-tocophérol, RRR-alpha-tocophérol, acétate ou succinate de d-alpha-tocophéryle.

A quoi ça sert ?
Le rôle principal et le plus connu de la vitamine E est son rôle antioxydant. Elle neutralise en effet l’action agressive des radicaux libres sur l’organisme, et protège les membranes des cellules et les corps gras de l’oxydation. De ce fait, elle joue notamment un rôle dans la beauté de la peau.
Elle est souvent associée à la vitamine C et à la vitamine A, car elle est connue pour faciliter leur action en prévenant leur oxydation.
En outre, elle est aussi souvent utilisée comme conservateur (sous les noms E306 à E309), pour éviter le rancissement des aliments exposés à l’action oxydative de l’oxygène.
Elle semblerait également jouer un rôle dans la prévention des maladies cardio-vasculaires, et aurait des propriétés immunitaires et anti-inflammatoires.

Où la trouve-t-on ?
On trouve la vitamine E principalement dans les huiles végétales (olive, colza, germe de blé, soja, arachide, etc.), et dans les oléagineux (noix, amandes, noisettes, etc.). Dans une moindre mesure, on peut également la trouver dans les légumes verts (épinards, brocoli, etc.), le beurre, les poissons gras, le lait, etc.
Il est à noter que dans les aliments enrichis, c’est le plus souvent la forme synthétique qui est utilisée.

Carence et excès
Les cas de carence sont relativement rares, la vitamine E étant bien stockée dans le corps.
Ceci étant, les besoins peuvent être accrus chez les sportifs, les fumeurs, les femmes enceintes ou allaitantes, les personnes âgées, les personnes soumises à la pollution, les alcooliques chroniques, les personnes ayant une alimentation riche en graisses, les personnes souffrant de troubles d’absorption comme la maladie coeliaque ou la maladie de Crohn, les enfants prématurés, etc.

© 2020 Cedricko . Powered by WordPress. Theme by Viva Themes.