Vitamine B12

Qu’est-ce que c’est ?
La vitamine B12, ou cobalamines, est une des seules vitamines hydrosolubles qui est stockée par l’organisme, ce qui permet au corps de disposer de réserves importantes. Ceci étant, cette vitamine n’étant pas synthétisée par l’organisme, elle doit impérativement être apportée par l’alimentation. Elle tire son nom (cobalamines) de la présence de cobalt dans sa formule chimique, et comme elle se présente sous la forme d’une poudre rouge, on lui donne parfois le surnom de « vitamine rouge ».

A quoi ça sert ?
La vitamine B12 participe à la formation des globules rouges. De ce fait, elle est notamment parfois utilisée en traitement thérapeutique pour lutter contre l’anémie.
Comme toutes les vitamines du groupe, elle joue un rôle dans la production d’énergie, en participant au métabolisme des glucides, des lipides et des protéines.
Elle intervient également dans la synthèse du matériel génétique (ADN), et aide à maintenir l’équilibre du système nerveux, en agissant sur l’intégrité de la gaine de myéline (substance protégeant les nerfs).

Où la trouve-t-on ?
La vitamine B12 se trouve essentiellement dans les aliments d’origine animale. Les principales sources sont : la viande, la volaille, le poisson, les crustacés, le lait, le fromage, les œufs, les abats, etc.
On peut également en trouver dans certains végétaux, mais sous une forme qui n’est pas absorbée par l’organisme.

Carence et excès
Les cas d’excès sont extrêmement rares, et la vitamine B12 apparait sûre, même à dose élevée.
Comme elle est stockée en quantités importantes par l’organisme, les symptômes d’une éventuelle carence peuvent mettre des mois, voire des années à se manifester. Or, une telle carence peut engendrer de nombreux troubles, pouvant aller jusqu’à une forme d’anémie pernicieuse, nommée anémie de Biermer, qui se manifeste par une fatigue généralisée, une pâleur du visage, une perte d’appétit et de poids, etc.
Les cas de carence peuvent être observés à la fois chez les personnes ayant des carences d’apport, en particulier les végétariens ou les végétaliens ne consommant pas d’aliments d’origine animale, ou chez les personnes affichant un défaut d’absorption de la vitamine B12, comme c’est le cas la plupart du temps dans l’anémie de Biermer.
Ces personnes, tout comme les personnes âgées, devraient être attentifs à leurs apports en vitamine B12.

© 2020 Cedricko . Powered by WordPress. Theme by Viva Themes.