Le Potassium

Potassium

Qu’est-ce que c’est ?
Le potassium est un minéral essentiel qui joue de multiples fonctions dans l’organisme. Il est communément associé au sodium, via le ratio sodium-potassium, qui joue un rôle majeur dans l’équilibre acido-basique de l’organisme. Or, ce ratio s’est progressivement inversé par rapport à celui qu’ont connu nos ancêtres : ces derniers consommaient en effet des quantités beaucoup plus importantes d’aliments riches en potassium (fruits, légumes, racines, tubercules, baies, graines, etc.), mais cette tendance s’est inversée avec la découverte des propriétés de conservation du sel au moment de la sédentarisation, et la découverte par la même occasion de ses propriétés gustatives. Depuis lors, la consommation de sel n’a cessé d’augmenter (hausse de la consommation de plats industriels, etc.), au détriment de celle de potassium (baisse de la consommation de fruits et légumes). Ainsi, cette inversion du rapport sodium-potassium crée malheureusement des déséquilibres au niveau de notre organisme, qui peuvent avoir des répercussions sur notre santé.

A quoi ça sert ?
Le potassium joue un rôle important dans l’équilibre acide-base de l’organisme, en contribuant à neutraliser les acides métabolisés à la suite des repas.
Il participe à la transmission de l’influx nerveux, et est essentiel à la contraction musculaire.
Il contribue à réguler la tension artérielle, et permet ainsi de compenser les effets négatifs d’un excès de sodium pour abaisser l’hypertension artérielle.
Il joue également un rôle dans la synthèse des glucides (glycogénèse) et des protéines.

Où le trouve-t-on ?
On trouve du potassium essentiellement dans les fruits et légumes (en particulier les bananes, les abricots, les pruneaux, les figues, les melons, les dattes, les carottes, les épinards, l’avocat, les tomates, les châtaignes…), les tubercules (pommes de terre, etc.), les légumineuses (lentilles, haricots, etc.).

Carence et excès
Les cas d’excès sont relativement rares, le taux de potassium dans le sang (ou kaliémie) étant normalement régulé par les reins, les excédents étant éliminés dans les urines.
Les cas de carence grave (ou hypokaliémie) sont eux aussi relativement rares. En revanche, les cas de déficits sont fréquents, et se manifeste par une certaine fatigue ou faiblesse, des crampes musculaires, des ballonnements ou une constipation.
Les besoins peuvent être accrus chez les sportifs (qui peuvent en éliminer une bonne partie par la transpiration), les femmes ménopausées, les hypertendus, les personnes ne mangeant pas suffisamment de fruits et légumes frais, les personnes sous certains traitements médicamenteux ou utilisant régulièrement des laxatifs, les personnes souffrant de maladie rénale, les alcooliques, etc.

© 2019 Cedricko . Powered by WordPress. Theme by Viva Themes.